Partenariats

IECD

Madagascar
2018, 2020

Le Fonds de dotation Compagnie fruitière, partenaire de Institut Européen de Coopération et de Développement (IECD), accompagne cette année le programme CERES (Centres de Renforcement Educatif et Scolaire) à Madagascar.

  • Référent Projet

    Christelle Lasme

  • logo du partenaire

  •  

A Madagascar, le décrochage scolaire en zone rurale est un problème majeur : seulement 1% des jeunes d’une classe d’âge atteignent le Baccalauréat et moins de 50% des élèves de 6ème achèvent le niveau collège. Le programme CERES (Centres de Renforcement Educatif et Scolaire) contribue à la lutte contre le décrochage scolaire des jeunes défavorisés dans les zones rurales : les internats installés en brousse et à Fianarantsoa accompagnent jusqu’à 700 jeunes par an, afin de leur permettre de réussir leurs études de la 5ème jusqu’aux études supérieures.

Le programme met également en œuvre la Formation Initiale des Professeurs, une formation en alternance de deux ans qui forme des jeunes bacheliers au métier de professeur de collège.

Le programme CERES accueille des élèves défavorisés économiquement et vivant en zone rurale. Les jeunes internes en zone rurales sont scolarisés dans des collèges partenaires et motivés pour étudier. A leur entrée dans le programme, ils sont âgés de 12 ans maximum et souffrent souvent d’un retard scolaire important et de difficultés dans la poursuite de leur scolarité, notamment à cause de l’isolement de leur domicile familial, à la précarité de leurs conditions de vie et aux mauvaises conditions d’enseignement dans leurs établissements scolaires.

Chiffres clés

  • 5 internats adossés à 10 collèges partenaires en zone rurale
  • 1 campus à Fianarantsoa
  • 764 jeunes accompagnés en 2019 avec 80% de réussite au BEPC

temoignage institut-europeen-de-cooperation-et-de-developpement

Témoignage

Le Fonds de dotation Compagnie Fruitière soutien le programme CERES (Centres de Renforcement Educatif et Scolaire) à Madagascar. Chaci, 15 ans, élève bénéficiaire du CERES témoigne :

« Je suis élève au CERES depuis que j’ai 12 ans, d’abord dans un internat près de mon village puis j’ai intégré le collège Fitaratra à Fianarantsoa. La vie est très différente de chez moi mais ici j’ai beaucoup d’aide dans mes études : il y a un laboratoire pour faire les classes de chimie et des heures d’études le soir avec les éducateurs. Au CERES le niveau est plus élevé que dans mon ancien collège en brousse, ce n’est pas trop difficile mais la barre est haute alors il faut être sérieux. Plus tard j’aimerai travailler dans la santé et revenir dans mon village où il n’y a pas de médecins. » (crédits photographiques : IECD)