Partenariats

Résidence Friche la Belle de Mai

Marseille
2021

Dans le cadre de son soutien aux échanges artistiques et culturels entre la France et l’Afrique, le Fonds de dotation Compagnie Fruitière apporte son soutien à une nouvelle résidence d’artiste à Marseille. De juin à septembre 2021, l’artiste camerounais Abdias Ngateu sera accueilli à la Friche la Belle de Mai.

  • Référent Projet

    Gersende de Pontbriand

  • logo du partenaire

  •  

Depuis 2015, la Friche la Belle de Mai développe le programme « Résidence Méditerranée », dispositif de résidences qui a pour objectif l’accueil d’artistes émergents à Marseille pour encourager leur mobilité en méditerranée. La résidence à la Friche leur propose un cadre de recherche et de création sur mesure qui leur permet de développer leur pratique artistique et de découvrir la scène artistique française.

En 2019, le Fonds de Dotation Compagnie Fruitière a décidé de s’associer au dispositif afin d’intégrer le territoire de l’Afrique Subsaharienne dans le dispositif.

Justine Gaga — artiste camerounaise — a été accueillie en 2019 et Abdias Ngateu sera accueilli en juin 2021 pour une résidence sous le tutorat de Fræme, structure productrice d’arts visuels à la Friche la Belle de Mai.

Un espace de travail est mis à leur disposition durant leur résidence, ainsi qu’un hébergement sur le site de la Friche la Belle de Mai. Habiter la Friche leur permet de découvrir, de rencontrer et d’échanger avec les multiples acteurs de ce lieu hors norme, constitué de plus de soixante-dix structures culturelles qui œuvrent au quotidien dans toutes les disciplines artistiques confondues.

Chaque artiste est accompagné pendant sa résidence par un tuteur choisi en fonction de la discipline et du projet

Abdias Ngateu

Abdias Ngateu est un plasticien camerounais né en 1990 qui vit et travaille entre Douala et Yaoundé. Artiste autodidacte, il est Lauréat de plusieurs prix à l’instar du prix Pascale Martine Tayou et de l’Institut Goethe du Cameroun. La résidence est programmée de juin à septembre 2021.

Abdias Ngateu souhaite orienter sa résidence autour de la réflexion suivante : près de la moitié de la superficie communale est en territoire naturel inconstructible. De par sa ville très accidenté avec des rues parfois très pentues, Marseille ville est de naturellement bornée d’insécurités et d’accidents naturels. Ecoles surchargées, insécurités, vandalisme, sont les maux récurrents qui regorgent au premier entendement du nom Marseille. Marseille comme toutes les autres villes du monde, est le point focal du désordre urbain et de la précarité urbaine.

https://www.lafriche.org/la-friche/residences/residence-mediterranee/